Sélection participative Blé dur bio

Classé dans : Projets participatifs | 0

La non-adéquation entre la qualité du blé dur biologique produit et le cahier des charges de la filière aval questionnait la pérennité de la filière blé dur biologique française. Des agriculteurs ont alors fait appel en 2001 à des chercheurs du département « génétique et amélioration des plantes » du centre INRA de Montpellier pour accéder aux ressources génétiques et engager un programme d’évaluation et de sélection variétale en conditions biologiques. Ce programme a été mené chez et avec les producteurs dans deux territoires majeurs et contrastés de la zone traditionnelle de production de blé dur : le Lauragais et la Camargue. Des chercheurs en sciences sociales du département « science pour l’action et le développement » de l’INRA se sont mobilisés. L’enjeu consistait à raisonner une recherche-action, impliquant non seulement les agriculteurs dès l’amont de la sélection mais l’ensemble des acteurs de la filière (producteurs, collecteurs, transformateurs, consommateurs) de façon à prendre en compte les objectifs, les contraintes et les compétences de chacun et à partager et débattre les hypothèses et méthodes au cœur du projet d’amélioration variétale.Le blé dur est rapidement devenu un des modèles permettant d’aborder plus largement les contraintes techniques, socio-économiques et juridiques de l’agriculture biologique et d’une sélection participative.

Le projet a récemment évolué pour explorer la question de l’hypersensibilité au gluten. Dans l’esprit participatif qui prévaut depuis l’origine de ce travail, les personnes qui se déclarent hypersensibles sont invitées à se faire connaitre auprès de : gluten@inra.fr

 

 

 

© Inra Maya Press

 

Pour en savoir plus et voir la vidéo

Print Friendly, PDF & Email